IX – L'IRC ou dialogue mondial

 

L'Internet est parcouru quotidiennement par des millions de personnes de part le monde. Ces internautes lisent leur courrier électronique et les conférences, récupèrent des fichiers via FTP ou surfent sur le web. Ils peuvent communiquer entre eux via le mail ou les forums, mais il ne s'agit jamais d'un dialogue interactif, c'est-à-dire une conversation où plusieurs personnes discutent simultanément entre elles. Heureusement, un tel système de dialogue, appelé IRC pour Internet Relay Chat, a été conçu et est très usité sur le Net.

 

o Principes de base

Une fois n'est pas coutume, nous ne parlerons pas ici de protocole car cela n'est nullement nécessaire pour une bonne utilisation de l'IRC. Il nous faut cependant traiter de quelques points concernant les serveurs IRC et leur fonctionnement. Vous aurez compris, accéder à l'IRC équivaut à se connecter à un serveur dédié, à l'aide d'un logiciel spécialisé (voir plus loin). Ces serveurs permettent à tous ceux qui y sont connectés en même temps d'entamer des discussions entre eux. Pour permettre la "rencontre" d'un maximum d'internautes de par le monde, il existe des réseaux de serveurs IRC, disséminés sur plusieurs continents et pays, où chaque connecté à un serveur membre du réseau "voit" non seulement les autres personnes utilisant le même serveur, mais aussi ceux qui sont rattachés à chacun des serveurs constitutifs du réseau. Parmi les réseaux IRC les plus connus, on peut citer Undernet, DALnet, IRCnet, etc.

Comme à l'accoutumée, les noms des adresses de serveurs IRC commencent généralement par irc, bien que cela ne soit pas toujours le cas. D'autre part, la connaissance du nom d'un serveur ne suffit pas pour pouvoir s'y connecter, il faut aussi disposer d'un numéro de port. Ce dernier a le plus souvent 6667 pour valeur, bien que cela ne soit pas systématique.

Sur un serveur IRC, les différents utilisateurs connectés sont identifiés par un pseudonyme, nickname ou plus simplement, nick. Chacun peut choisir son nickname librement, à condition qu'il ne soit pas déjà utilisé par une autre personne connectée (il n'y a en effet aucune "réservation" de pseudonyme possible, plusieurs personnes différentes peuvent utiliser un même nick à condition qu'elles ne soient pas connectées simultanément sur des serveurs IRC appartenant à un même réseau IRC).

Signalons d'autre part que des conversations sur IRC peuvent être publiques ou privées, entre deux personnes ou plus. Dans tous les cas, on utilise ce qu'on appelle des channels ou canaux, en référence à la CB. Les noms de canaux sont précédés par le caractère "#". Exemple : #france est le canal de référence des irciens français. Pour savoir ce qui est dit dans un canal, il faut d'abord le joindre. Une fois ceci fait, on voit apparaître à l'écran la liste des participants (leurs pseudonymes en tout cas), ainsi que le titre du canal. Chaque canal peut en effet avoir un titre précisant son thème de discussion. Ensuite, il est possible d'envoyer des messages dans le canal, lisibles par tous les participants, ou dialoguer directement avec un d'entre eux, de façon privée. Notez qu'il est possible de prendre part à plusieurs canaux simultanément.

Pour créer un canal, il suffit d'en joindre un dont le nom n'est pas déjà utilisé. Le créateur de canal en devient automatiquement l'opérateur (channel op'). Il a le pouvoir de changer le titre du canal, bannir un utilisateur indésirable, nommer d'autres opérateurs ou restreindre l'accès à son canal à certaines personnes de son choix. Notez enfin qu'à partir du moment où un canal ne contient plus aucune personne, il est automatiquement détruit, sauf si un bot y est encore connecté (voir encadré). Si une personne venait à le créer, elle en serait alors l'opératrice.

Avant de voir comment concrètement effectuer ce genre d'opérations, disons quelques mots à propos des logiciels permettant de se connecter à des serveurs IRC.

Au pays des bots…

Un bot, abréviation de robot, est un petit programme qui apparaît dans un canal IRC comme s'il s'agissait d'un utilisateur normal. Le but d'un bot est généralement d'assurer l'existence d'un channel. En effet, nous avons dit qu'à partir du moment où un canal ne comporte plus aucun participant, il est automatiquement détruit par le serveur IRC sur lequel il a été créé. En laissant un programme fonctionner 24H/24, et en ajoutant un participant fictif, on assure l'existence d'un canal donné, même après le départ du dernier ircien.

Certains bots sont cependant un peu plus sophistiqués. Ils peuvent en effet détecter des utilisateurs indésirables en les empêchant automatiquement de joindre un certain channel. D'autres disposent d'une liste de personnes qu'ils font passer opérateurs du canal dès qu'ils s'y rendent. On rencontre même parfois des bots qui analysent les messages envoyés dans un canal afin par exemple d'exclure temporairement toute personne ayant employé un mot interdit…

 

o Clients IRC

Les logiciels qui permettent de dialoguer via l'IRC s'appellent des clients IRC. Ils peuvent être très simples, sans aucune interface graphique (comme ircII sous UNIX), ou plus évolués, comme le célèbre mIRC disponible sous Windows. Dans les deux cas, il est préférable d'avoir en tête les principales commandes reconnues par les serveurs IRC. Les logiciels graphiques ont cependant l'avantage de disposer de boutons permettant d'effectuer des opérations de base sans avoir besoin de connaître les commandes correspondantes. La figure ci-dessous est issue du logiciel mIRC.

Figure 1 : mIRC sous Windows 98

Décrivons rapidement l'interface de ce logiciel. On remarque tout d'abord les classiques barres de menu et d'icônes, en haut de l'écran, permettant d'accéder aux différentes commandes du logiciel. Lorsque l'on se rend dans un canal IRC, le logiciel affiche une icône contenant son nom, en bas de l'écran. En cliquant sur une de ces icônes, on peut facilement passer d'un canal à un autre. Le milieu de l'écran peut être divisé en trois parties. Tout d'abord, la liste des personnes présentes sur le canal considéré (#usa ici) est indiquée dans la partie droite. Tous les pseudonymes précédés du caractère "@" sont des opérateurs (channel ops). La zone blanche, située au-dessus de la barre permettant de passer d'un canal à un autre, est utilisée pour saisir des commandes (débutant par une barre oblique, voir le paragraphe suivant) ou plus simplement, entrer du texte à destination des gens présents dans le canal. Enfin, la zone principale de l'écran contient le texte saisi par ces personnes. On remarque que chaque intervention est préfixée par le pseudonyme de la personne qui l'a envoyée dans le channel. Cependant, un utilisateur peut envoyer un message à tous les "auditeurs" du canal, sans que ce message n'ait de rapport avec la discussion en cours. Dans ce cas, un tel message est préfixé par une étoile (comme dans notre exemple : "isdan is from Iceland"). Notez enfin que le sujet du canal courant est indiqué dans la barre de titre de la fenêtre du logiciel.

Décrivons maintenant les principales commandes reconnues par les serveurs IRC.

 

o Principales commandes

Les commandes IRC de base sont résumées dans le tableau suivant. Notez qu'elles commencent toutes par une barre oblique (/), car elles peuvent être utilisées à tout moment, notamment lorsque l'on est dans un channel, permettant ainsi de les différencier du texte saisi à l'attention des autres participants.

Remarque : Certaines commandes indiquées comme n'ayant pas d'argument peuvent en admettre dans certains cas. D'autres ont plusieurs syntaxes. Consulter l'aide pour plus d'informations.

Commande

Argument(s)

Signification

/join

#nom_de_canal

Permet de se rendre dans le canal spécifié

/part

#nom_de_canal

Quitte le canal spécifié ou le canal courant

/list

aucun

Affiche la liste des canaux disponibles sur le serveur

/nick

pseudonyme

Permet de définir ou de changer son pseudonyme

/msg

pseudo message

Envoie le message à la personne spécifiée

/quit

aucun

Quitte le serveur IRC

/help

aucun

Affiche l'aide en ligne

/whois

pseudonyme

Affiche l'identité de la personne dont on indique le pseudonyme

/topic

#canal sujet

Change le sujet du canal indiqué (opérateurs uniquement)

/invite

pseudonyme #canal

Invite une personne dans le canal spécifié

Il existe beaucoup d'autres commandes. Pour en savoir plus, consultez l'aide de votre client IRC. Celle de mIRC est particulièrement complète.

 

o Transfert de fichiers via IRC

Finissons sur une fonctionnalité permettant de transférer des fichiers entre deux personnes connectées à un serveur IRC. Pour ce faire, on utilise un protocole nommé DCC (pour Direct Client to Client), accessible via la commande IRC du même nom, avec mIRC. La personne souhaitant envoyer un fichier démarre le transfert en premier. Le client IRC envoie alors une requête DCC au logiciel du destinataire. Ce dernier est informé de la demande de connexion. S'il l'accepte, le fichier est alors transféré entre les deux protagonistes. Notez enfin que DCC permet également d'établir des dialogues privés entre deux irciens, en établissant une connexion directe entre eux, c'est-à-dire sans passer par un serveur IRC.